Le blog de l\'UPR-Marseille

Sécurité routière : ingérables, les Provençaux ?

La Prévention routière réunissait hier ses délégués à Marseille. Bilan et inquiétudes sur le laisser-aller dans le Sud.

 

Les pilotes de deux-roues figurent parmi les victimes de la route les plus rudement touchées. Étrangement, un motard se tue plutôt seul, sans cause extérieure, simplement en usant d'une vitesse excessive ou inadaptée.

Les pilotes de deux-roues figurent parmi les victimes de la route les plus rudement touchées. Étrangement, un motard se tue plutôt seul, sans cause extérieure, simplement en usant d'une vitesse excessive ou inadaptée.

Photo Cyril Hiély

 

Cela ressemble à une réunion de disciples que d'aucuns trouveraient bien singuliers, adeptes de la cause "sécurité routière". Quand le citoyen ordinaire se plaint d'être guetté, surveillé, traqué, pilonné de PV, ils ont fait le choix de dire non aux morts de la route. Non au fatalisme de l'hécatombe. La parole y est libérée. Chacun dit, en toute confiance, à haute et intelligible voix, ce qui le tracasse, ce qui va mal dans notre monde perclus de violences au volant.

On les appelle des délégués de la Prévention routière et leur credo quasi religieux, ils l'ont scandé hier dans les locaux de l'école Euromed, à Luminy, lors de leur assemblée générale. Ils ont dressé le bilan de leur action annuelle et tentent de ne pas obérer l'avenir. Il n'en demeure pas moins que la situation dans le Sud reste, de leur constat et de celui des autorités policières, fort préoccupante.

 

Les deux-roues, victimes sacrifiées


Les motards représentent 25 % des tués sur les routes de France pour seulement 2 % des kilomètres parcourus. Dans les Bouches-du-Rhône, les deux-roues victimes sont majoritairement des pilotes au guidon de scooters hyperpuissants, qui se tuent tout seuls, avec des vitesses non adaptées. L'an dernier, les deux-roues ont représenté dans le département 40 % des tués. Aussi François Pierson, président national de la Prévention routière, plaide-t-il pour "une progressivité de l'accès à la puissance des engins en fonction de l'expérience du pilote".


Piétons seniors : attention danger


"Les piétons âgés sont de plus en plus vulnérables", explique Pascal Lalle, directeur départemental de la sécurité publique dans les Bouches-du-Rhône. Ils ont représenté l'an dernier un tué sur trois. Profil type : le piéton senior qui traverse hors des passages protégés, qui croit pouvoir le faire mais a oublié qu'il était à mobilité réduite et qui, souvent, va le payer de sa vie, car des blessures sur sa personne seront plus fréquemment mortelles que sur les plus jeunes.

 

Distractions au volant


"Distracteurs" : c'est le nom qu'on donne à la Prévention routière à tout ce qui détourne l'attention du conducteur : téléphone au volant, envoi de SMS, consultation de mails, utilisation d'un micro-ordinateur... Pour ce qui est de ces usages, les autorités regrettent que les mentalités soient tristement ancrées , que "le rapport à la loi soit très distendu" et qu'il soit si difficile de faire reculer certaines "mauvaises habitudes".


Alcool et vitesse toujours en cause


Parmi les tués dans les Bouches-du-Rhône en 2011, l'alcool était présent dans 21 % des cas, la vitesse dans 9 % , les stupéfiants dans 2 %. Les autres causes sont diverses ou non identifiées.

 

Les doutes de la police


Le directeur départemental de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône, Pascal Lalle, l'a reconnu lui-même hier : "Sur le plan répressif comme sur le plan préventif, on aimerait bien établir un lien de cause à effet entre ce qui marche et ce qui ne marche pas, mais on n'y arrive pas, car on est sur des comportements individuels." La seule chose dont on est sûr qu'elle a fonctionné, c'est la mise en place depuis la tragique féria d'Arles de 2008 de contrôles préventifs de la route - 10 000 éthylotests distribués et un travail de fond avec les mairies -, qui ont permis de faire chuter le nombre de morts et de blessés.

 

Les derniers chiffres


Sur les quatre premiers mois de l'année, on recense pour l'heure 18 morts dans les Bouches-du-Rhône contre 20 l'an dernier pour la même période. On a enregistré 514 hospitalisés et 1 121 accidents, ayant fait 1 351 blessés. Des chiffres stables, à l'exception du nombre d'hospitalisés (+ 13 %).

 

Source: La Provence



05/06/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres